Carmen

Soprano lírica

Carmen – Ària de Micaela – Je dis que rien ne m’épouvante

Je dis que rien ne m’épouvante,
Je dis hélas que je réponds de moi,
Mais j’ai beau faire la vaillante,
Au fond du cour, je meurs d’effroi.Seule, en ce lieu sauvage
Toute seule, j’ai peur,
Mais j’ai tort d’avoir peur,
Vous me donnerez du courage,
Vous me protégerez, Seigneur.

Je vais voir de près cette femme
Dont les artifices maudits
Ont fini par faire un infâme
De celui que j’aimais jadis;

Elle est dangereuse, elle est belle,
Mais je ne veux pas avoir peur!
Je parlerai haut devant elle,
Seigneur, Vous me protégerez.

Je dis que rien ne m’épouvante…

Protégez-moi! O Seigneur!
Donnez-moi du courage!

Dic que no m’espanta res,
dic que estic centrada,
però per molt que em faci la valenta,
al fons del cor em moro de por.Sola, en aquest lloc feréstec,
ben sola, tinc por.
Però no faig bé de tenir por,
Vós em donareu coratge,
Vós em protegireu, Senyor.

Ara veuré de prop aquesta dona,
que amb les seves males arts
ha acabat convertint en un miserable
l’home que jo estimava.

És una dona perillosa, i és bonica,
però jo no vull tenir por.
Parlaré ben clar davant d’ella!
Senyor, vós em protegireu.

Dic que no m’espanta res…

Protegiu-me, oh Senyor!
Doneu-me coratge!